vendredi 30 mars 2018

Retour sur... le Forum des Femmes

Chaque année la ville de Suresnes consacre le mois de mars à l'égalité femme-homme. Dans ce cadre plusieurs événements ont eu lieu à la Médiathèque : conférence, café littéraire, atelier de réalité virtuelle. Petit retour sur ces activités qui ont mis à l'honneur le thème retenu en 2018 : le corps des femmes, enjeu de pouvoir.

  • Métamorphosez-vous grâce à la réalité virtuelle !

Pour cette animation un peu particulière il s'agissait de proposer une expérience inédite : échanger son corps avec celui de quelqu'un du sexe opposé.

Drôle d’idée nous direz-vous ? Le collectif international BeAnotherlab, auteur de cette invention, a pour visée de favoriser l’empathie et la découverte de l’autre à travers une série de dispositifs narratifs et technologiques. Leur travail s’axe principalement sur les neurosciences et les sciences cognitives, en rapport avec l'art : ils analysent le fonctionnement du cerveau et la façon dont on perçoit le monde qui nous entoure.

Diego et Daniel , collectif BeAnotherlab
Diego et Daniel du collectif BeAnotherlab

Ce samedi 17 avril, Daniel et Diego sont venus nous faire participer à l’expérience «The Machine to be Another ». Coiffés d'un casque de réalité virtuelle, une caméra et un système de mimétisme, les participants était invités à faire une série de mouvements en se voyant dans le corps de quelqu’un d’autre (= le « performeur » : la personne avec la caméra fixée sur la tête qui copie les mouvements de l’usager). L’expérience se terminait par une étrange impression : celle de se serrer la main à soi-même ! 



Durant l’après-midi, les participants ont pu changer de corps avec Florian et Marine, bibliothécaires, puis devenir eux-mêmes des « performeurs », c’est-à-dire devenir la personne dont on « emprunte » le corps.



Plus qu’une performance technologique, le but de cet atelier était d'inciter à réfléchir à la notion de genre, et surtout de se mettre à la place de l’autre pour en comprendre les différences.



Un après-midi riche en surprises auquel vous avez été nombreux à participer !

  • Deux conférences-débat avec Brigitte Giraud et Yves Charpenel

Auteure de romans, récits et nouvelles Brigitte Giraud a obtenu différents prix dont celui du Goncourt de la nouvelle pour L’amour est très surestiméSes livres sont traduits dans une quinzaine de langues et son roman Pas d’inquiétude a été adapté par France Télévision. Elle dirige la collection de littérature « La Forêt » qui publie des auteurs contemporains aux éditions Stock. La conférence était consacrée en grande partie à son livre Avoir un corpsUn texte assez original dans lequel la narratrice passe en revue sa vie à travers l'interrogation qu'elle porte sur son corps, sur ses réactions et transformations. Elle met en relief ce corps féminin, ce qu'il dit de nous, de l'autre et comment il se débrouille avec les injonctions posées par la société. L'auteure s'interroge au fond sur ce qu'est le féminin et, en écho, sur ce qu'est le masculin. La question du corps omniprésente dans ce roman est sous-jacente à tous ses textes. De nombreux autres thèmes l'habitent et sont récurrents dans son oeuvre : la question de l'exil, les relations familiales et fraternelles, la liberté, le rapport à l'histoire, le poids des non dits, la maladie etc. Son écriture va droit au cœur, convoque l'âme, les sens et l'intime. La charge émotionnelle est toujours présente, l'intrigue menée avec brio et la langue directe et chaleureuse. le récit d’une vie raconté du point de vue du corps (pudeur, séduction, amour, travail, maternité etc.) révélant ainsi ce que le corps dit de nous ou de nos émotions.

Son dernier livre, Un loup pour l'homme, a été finaliste du prix Goncourt des lycéens


Afin de faire connaître ces textes, un dispositif installé dans l'atrium de la Médiathèque favorisait la découverte de cette auteure en proposant des sélections de textes lus et des interviews.
Si vous souhaitez approfondir la question sur les liens entre le corps des femmes et le pouvoir vous pouvez également consulter notre sélection de documents !


Le jeudi 29 mars, Yves Charpenel, premier avocat général à la Cour de cassation, est quant à lui venu présenter un état des lieux de la prostitution en France et dans le monde. Il a souligné à cette occasion la mondialisation de ces pratiques et leur évolution  liée au développement du numérique. Pour en savoir plus sur ce sujet vous pouvez vous reporter à ces documents, consulter le site de la Fondation Scelles (combattant l'exploitation sexuelle) ou consulter ce dossier de presse sur la lutte contre l'exploitation sexuelle en ligne (en anglais).

Mathilde, Agnès et Sandra

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire ! La Médiathèque vous répondra si besoin et se réserve le droit de le supprimer si elle le juge inapproprié.