mardi 30 août 2016

Bébés lecteurs : nouvelle formule

"Les bébés lecteurs" vous connaissez ? Cette animation est une séance à destination des tout-petits (0 à 3 ans) au cours de laquelle les bibliothécaires racontent des histoires à vos bouts de chou à partir d'albums mais aussi de raconte-tapis, chantent des comptines et leur font parfois écouter de la musique.

Alors si vous n'y avez encore jamais participé, c'est peut-être l'occasion de venir la découvrir ! L'année passée cette animation a souvent été victime de son succès ; pour éviter la saturation et permettre à un plus grand nombre de personnes d'assister à ces lectures, nous avons choisi de vous proposer davantage de rendez-vous dédiés à notre très jeune public. 

Aussi dès le 1er octobre, nous vous proposerons trois séances de bébés lecteurs par mois au lieu d'une seule ! Le samedi matin, l'unique séance sera divisée en deux, ce qui permettra désormais à 24 enfants de pouvoir participer. Les plus petits (de 0 à 18 mois) seront accueillis de 10h40 à 11h tandis que de 11h10 à 11h40, nous recevrons les "un peu plus grands" (de 19 mois à 3 ans). Dilemme : vous avez deux enfants de 3 et 21 mois, quelle séance choisir ? Ce sera à vous de privilégier pour une première séance votre bébé, à charge de revanche pour son frère ou sa sœur pour une autre fois ou l’inverse...


Nous ouvrirons également une séance commune pour les 0-3 ans le mercredi matin. Cette animation est accessible aux parents mais également aux assistantes maternelles. Pour y participer, il faudra inscrire tous les enfants présents (y compris les grands frères et sœurs même s'ils sont d'un âge supérieur), en vous connectant sur le site de la Médiathèque, à la rubrique "Réservez vos places". Il n'est pas nécessaire d'enregistrer les accompagnants adultes. L'ouverture des inscriptions se fera toujours un mois avant la date de l'animation, à partir de 9h du matin.

Autre nouveauté : nous proposerons également aux assistantes maternelles et auxiliaires parentales de venir le premier vendredi de chaque mois avec les enfants. Vous serez accueillies en dehors des horaires d'ouverture de la Médiathèque de 10h15 à 11h, afin de bénéficier d'un espace calme et propice à la découverte des histoires. Les inscriptions se feront auprès de Christelle au 01 41 18 38 31 ou directement à l'accueil de la Médiathèque.

Geneviève

mercredi 24 août 2016

Vu sur le Net - Août 2016


Nous espérons que vous profitez bien de vos vacances ! Pour rester dans le ton, ce "Vu sur le Net" rassemble des sites pour petits et grands dans une tonalité ludique avec un goût de voyages, une pointe d'exotisme et des énigmes à résoudre...


    • Des jeux pour les plus jeunes


      Explore l'univers coloré du monde de Boohbah :


        Zéphir a préparé de nombreuses activités pour t'accueillir ! Tu peux aller fouiner dans son terrier il ne sera pas fâché, au contraire...



        • Des défis pour les plus grands 

        Détective est un jeu de type "cherche et trouve". A vous de repérer le personnage qui vous est présenté au milieu d'une foule !



        Rio 2016 c'est terminé... Mais êtes-vous incollable sur les Jeux Olympiques ? Cet été, le journal le P’tit Libé vous propose un focus sur cette compétition internationale avec un quizz pour vous tester :




        Pouvez-vous aider ce voyageur égaré à savoir dans quel pays il se trouve ? :



        Mathador ou quand les maths s’amusent ! Vous avez 3 minutes pour combiner les chiffres et arriver au nombre indiqué avec un maximum de points. Vous pouvez jouer seul ou en réseau :



        Le "mot mystère" est un jeu conçu par l’INRIA qui permet de comprendre comment votre cerveau décode les mots que vous lisez. Retrouvez les zones activées sur l’image et reconstituez le mot mystère :

         


        Dans Handiana Jones vous incarnez Handi, un aventurier qui a malheureusement perdu l’usage de ses jambes ; il a besoin de votre aide pour arriver jusqu’au trésor. Utilisez le grappin pour progresser :




        Vous venez de trouver un téléphone perdu. En accédant aux données qu'il contient vous allez devoir mener une enquête subtile pour retrouver son propriétaire, un jeune garçon confronté à de sérieux problèmes (pour ne pas spoiler). Un intrigue originale et prenante !


          • Pour terminer sur une note poétique
          Simorgh, la conférence des oiseaux est un superbe film d’animation et une adaptation d’une œuvre majeure de la littérature persane écrite par Farid Al-Din Attâr (poète sufi du douzième siècle). Son histoire : les oiseaux sont à la recherche de leur roi, le mystérieux Simorgh, un oiseau si beau qu'aucun regard humain ne peut en soutenir la vue...




          Bonne fin de vacances et rendez-vous à la rentrée pour un nouveau "Vu sur le Net" ! 


          Agnès G.

            mardi 16 août 2016

            Des bibliothécaires... jardiniers !

            Vous ne vous en doutiez sûrement pas mais vos bibliothécaires sont un peu des jardiniers ! Quelques explications.

            Régulièrement, ils « désherbent » la Médiathèque ! « Désherber » consiste à enlever des rayons les documents abîmés ou obsolètes. Il est essentiel de renouveler en permanence les livres, les DVD, les CD pour que l’offre reste adaptée à vos besoins. Comme dans le jardinage, il s’agit de faire primer la qualité sur la quantité. Les bibliothécaires n’hésitent pas à supprimer les « mauvaises herbes », c’est-à-dire les documents trop vieux, au contenu erroné ou qui ne vous intéressent plus. Cela fait partie du métier au même titre que la préparation des commandes de nouveaux documents. Dans La sagesse des bibliothécaires, Michel Melot déclare : « Nous sommes des jardiniers créant des bibliothèques-jardins plutôt que des bibliothèques-mausolées. » Oui, les bibliothèques d’aujourd’hui sont vivantes. À Suresnes, chaque semaine de nouveaux documents arrivent en rayon et d’autres en sortent : moins serrés, ils respirent mieux, comme les plantes ! « Si l’on n’abat pas les arbres d’une forêt, elle devient impénétrable », rappelle aussi Michel Melot.


            Le désherbage en bibliothèque se pratique sans herbicide et sans binette ! Cependant, tout comme il existe des techniques de jardinage, il existe des techniques de désherbage. On ne retire pas des rayons n’importe quels documents. On les étudie un par un pour voir combien de fois ils ont été empruntés ces dernières années, s’ils sont encore d’actualité, si l’on propose d’autres documents similaires… On tient également compte de vos demandes régulières sur certains sujets, de l’équilibre et de la complémentarité des collections… L’élimination ne se décide pas à la légère. D’ailleurs, beaucoup de documents sont finalement rachetés, soit parce qu’ils étaient simplement en trop mauvais état, soit parce qu’il existe une nouvelle édition mise à jour (en particulier pour les livres documentaires).



            En bref, le désherbage, ça sert à :

            - Faire de la place.
            Nous souhaitons vous donner accès aux dernières nouveautés et comme nous ne connaissons pas encore la formule magique qui permet de pousser les murs, il faut régulièrement enlever des documents plus anciens ! Aérer les rayonnages permet aussi de mettre en valeur certains documents, sur des présentoirs par exemple, pour ceux cherchent des conseils et des suggestions.

            - Actualiser les collections.
            Tous les documents que nous mettons à disposition doivent fournir des informations fiables, doivent refléter l’évolution des connaissances dans tous les domaines et l’évolution des différents courants artistiques, littéraires, musicaux…

            - Proposer des documents toujours en bon état, pour que la bibliothèque reste attrayante et que vous ayez envie de venir y passer un moment, de fureter dans les rayons, de faire des découvertes...


            À Suresnes, le désherbage est encadré par une délibération municipale, qui a été actualisée en juin dernier. Elle autorise notamment la Médiathèque à faire don des documents retirés des rayons à des associations. Deux organismes en bénéficient principalement : Frater’cité, l’association du quartier Liberté, et Recyclivre, une entreprise engagée dans une démarche sociale et solidaire.
            Les documents qui ne sont vraiment plus utilisables sont jetés (et recyclés si c’est possible). On parle alors de « pilon ».

            Malgré tout, cela vous fera peut-être un peu mal au cœur de savoir que nous jetons certains livres… Au premier abord, c’est une pratique qui peut déranger, tant on peut être attaché affectivement aux livres. Il faut dire que ce sont des objets presque sacrés dans notre société, bien plus que les CD et DVD. Jeter un livre pourrait nous donner l’impression de faire outrage à son auteur. En réalité, quand on jette un exemplaire, on ne fait pas disparaître l’œuvre, qui existe sur beaucoup d’autres supports (y compris numériques), en bien d’autres lieux, et souvent dans de multiples éditions. Il faut aussi savoir qu’un exemplaire de chaque livre édité en France est gardé à la Bibliothèque Nationale, qui conserve tout le patrimoine écrit. Rien n’est perdu. En revanche, les bibliothèques municipales comme celle de Suresnes n’ont pas de mission de conservation. C'est un lieu d’information, de culture et de loisirs qui s’adapte à vous en permanence !

            Aline