mardi 6 septembre 2016

Les bébés à la Médiathèque ?

Peut être avez-vous remarqué au cours de vos visites à la Médiathèque des poussettes sagement rangées près de la machine à café, un doudou égaré cherchant son propriétaire, des transats occupés par des bébés mordillant les coins des livres etc. Car oui, avant de savoir lire, on peut trouver son bonheur à la Médiathèque et profiter d'un bon livre ! Nous allons vous expliquer pourquoi.


  • Le tout-petit et le livre au fil du temps

Tout d'abord remontons le cours du  temps et revenons trente ans en arrière. Dans les années 1980, grâce aux travaux menés par de nombreux médecins, chercheurs et psychologues, le regard de la société sur le nourrisson évolue. Citons par exemple le travail de Francoise Dolto qui fait du nourrisson "un sujet à part entière" ou la  diffusion à la télévision, en 1984, du documentaire Le bébé est une personne de Tony Lainé, Gilbert Lauzun et Bernard Martino.


De nombreuse publications et journées d'étude vont alors se succéder, contribuant à développer une réflexion sur la place et l'intérêt du livre auprès du jeune enfant. Ces études vont démontrer l'importance de la présence du livre dans les familles et comment la lecture aux bébés, et aux plus jeunes aux enfants en bas âge, facilite l'entrée dans les apprentissages de l'écrit et favorise des pratiques culturelles.

D'ailleurs, de nombreuses associations voient le jour, notamment A.C.C.E.S (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations) à l'initiative des pédopsychiatres René Diatkine, Tony Lainé et Marie Bonnafé, Enfance et musique (en 1981) ou encore Promolec (qui organise en 1988 en Bourgogne le premier salon pour bébés lecteurs).
De leur côté, les bibliothèques publiques commencent à multiplier les offres de collections et d'animations à destination des enfants de moins de trois ans (dans l'esprit des actions développées depuis les années 1960 à la Petite Bibliothèque Ronde de Clamart dirigée à l'époque par Geneviève Patte). Dans les années 1990, la production éditoriale pour les tout-petits connaît à son tour un véritable essor. Cette période est marquée par des œuvres phares comme L'album d'Adèle de Claude Ponti ou les livres de Tana Hoban chez Kaléidoscope, mais aussi les albums de Jeanne Ashbé et de Bénédicte Guéttier etc.

Il n'y a donc plus aucun doute Les livres c'est bon pour les bébés comme l'a si bien écrit Marie Bonnafé ! D'ailleurs, de nombreuses actions visant à développer la lecture aux tout-petits sont toujours menées aujourd'hui. La Fondation Lucie et André Chagnon a ainsi réalisé (avec la collaboration de Naitre et Grandir.com) des petits court métrage pour montrer des actions simples et faciles que tout adulte peut faire pour permettre aux bébés de profiter des bienfaits de la lecture :


  • Un enfant qui bouge, mord le livre ou le lance, c'est normal et il en retire quand même de nombreux bienfaits !
En effet lire aux tout-petits c'est leur permettre de :

- mettre des mots sur ce qui les entoure mais aussi sur ce qu'ils ressentent.
- partager un moment privilégié avec vous car la lecture est synonyme de proximité et de bien-être ; c'est pour cela qu'il est important que ce contact se fasse tôt et à la maison afin de faire rimer lire avec plaisir.
- se familiariser avec la lecture et avec la sonorité de la langue, mais aussi avec les couleurs, les formes, le temps (le jour, la nuit, avant, après) etc.
- leur permettre par la suite de raconter eux-mêmes leur journée en structurant leur pensée sur le même schéma que la narration.
- développer leur capacité d'attention, d'écoute, de mémoire et d'imagination
- les aider à faire face à certaines peurs ou appréhensions (le noir, le coucher, le pot, la séparation etc.).

Et puis n'hésitez pas à leur lire et relire le même livre ! Cela aide l'enfant à se construire comme sujet, à répondre à ses questionnements intérieurs et à jouer aussi à être chacun des personnages de l'histoire.


Nous l'avons dit, l'accueil des tout-petits est désormais une pratique courante dans les bibliothèques, qui constituent des lieux de partage autour de la lecture. Depuis plusieurs années, la Médiathèque de Suresnes a établi des partenariats avec différentes professionnels de la petite enfance afin qu'ils  puissent se rencontrer et échanger, aussi bien sur leurs compétences que sur leurs connaissances.

  • Les actions de la Médiathèque à destination des tout-petits, de leurs parents et des professionnels de la petite enfance

Tous les ans, nous accueillons les élèves de l'IFAP (l'Institut de Formation d'Auxiliaire de Puériculture) de Suresnes. Pour sensibiliser ces futurs professionnel(le)s sur l'importance de la présence du livre auprès des tout-petits, nous organisons à la Médiathèque trois rencontres pour les élèves préparant le DEAP (diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Puériculture) et une pour les élèves préparant le CAP Petite Enfance. D'ailleurs lors de la première séance, après une visite de la Médiathèque, nous leur diffusons le film d'A.C.C.E.S. S'ensuit une discussion sur l'importance de lire des histoires aux tout-petits et sur la manière de le faire. Les questions du choix du livre, de l'apport pour l'enfant de ce moment de partage et de son impact dans son développement futur sont également abordées.



La Médiathèque accueille aussi les Assistantes Maternelles des trois RAMAP (Relais d'Assistantes Maternelles et Parentales) de la ville. Un vendredi matin par mois, la salle des tout-petits est ouverte exceptionnellement (et exclusivement) aux assistantes maternelles et aux bouts d'chou dont elles ont la responsabilité. De plus, deux samedis matins dans l'année, bibliothécaires et professionnels de la petite enfance se rencontrent afin d'échanger sur la littérature de jeunesse et la lecture aux tout-petits. Si vous souhaitez plus d'informations, consultez ce guide d'accueil des assistantes maternelles et auxiliaires parentales. De ces rencontres est née l'envie de travailler ensemble autour de la réalisation d'un grand tapis d'éveil sur le thème des comptines. Six samedi dans l'année, bibliothécaires et assistantes maternelles se réuniront donc à la Médiathèque, rassembleront fils tissu aiguille et se mettront à l'ouvrage.

Les parents ne sont pas oubliés : un samedi par mois, les bibliothécaire les accueillent dans la salle d'Heure du conte avec leurs jeunes enfants (0-3 ans) pour des lectures à voix haute. Pour répondre à une forte demande, des séances supplémentaires ont été programmées cette année. Nous vous invitons à consulter cet article pour en savoir plus.

D'autres actions se déroulent directement au sein des structures de la ville. Ainsi tous les mardis matin, trois bibliothécaires se rendent dans les crèches publiques de Suresnes à la rencontre de tous les enfants des différentes sections pour leur lire des histoires. Des échanges ont également lieu dans chaque structure entre leur personnel et les bibliothécaires au sujet de la médiation du livre auprès des plus jeunes. Les crèches ne pouvant accueillir de bibliothécaires bénéficieront cette année de "malles en balade"; celles-ci contiennent une vingtaine de livres qui pendant deux mois viendront compléter et/ou diversifier leurs collections.

Enfin nous rendons aussi visite à la Clef d'Or, trois fois dans l'année à la rencontre des enfants et parents fréquentant cet établissement pour proposer des lectures à voix haute.

  • Quelques livres à lire sans modération

Pour finir nous vous livrons quelques coups de cœur récents ou de toujours. Toutes ces perles vous aiderons à vous lancer ou vous donnerons de nouvelles idées de lectures :

- Le Ça de Mikael Escoffier pour aborder la propreté et le pot de manière très décalée
- J'y vais de Matthieu Maudet qui parle lui aussi du pot de façon décomplexée
- Petit curieux d'Edouard Manceau : un beau livre et un bel objet où l'enfant devient observateur de ce qui l'entoure et apprend à caractériser son environnement.
- Qui quoi où ? d'Olicier Tallec : un super album-jeu pour aiguiser son attention et sa logique et surtout passer un bon moment à jouer !
- Un peu perdu de Chris Haughton : un album en randonnée (quand une phrase revient afin de rythmer le récit) sur la séparation (attention la maman se cache en fait dans toutes les illustrations)
- La chasse à l'ours de Michael Rosen : un grand classique du récit en randonnée et une aventure familiale palpitante !
Elle de Malika Doray : si ce n’est pas sa maman, ni son papa, ni sa mamie, alors qui est ce lapin qui s’occupe si bien d’elle ?


Christelle et Ambre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire ! La Médiathèque vous répondra si besoin et se réserve le droit de le supprimer si elle le juge inapproprié.