mercredi 6 mars 2019

Rencontrez l'écrivaine et poétesse Cécile Coulon


Du 9 au 25 mars 2019, le Printemps des Poètes célèbre la beauté. Quelques vers suffisent parfois à transformer ce qui ne retient pas notre attention, à embellir et donner de la profondeur à ce qui est sans relief. C’est ce que nous ressentons à la lecture des Ronces, premier recueil de poèmes de Cécile Coulon. 


Publiés en 2018 et couronnés cette même année par des prix littéraires prestigieux (Prix Révélation de la Société des Gens de Lettres et Prix Apollinaire, considéré comme le prix Goncourt de la poésie), les poèmes de Cécile Coulon donnent à voir la beauté du quotidien. À travers les images propres à l’enfance, à ses passages obligés, aux paysages qui peuplent nos vies et nos imaginaires, urbains et ruraux, Cécile Coulon nous raconte des histoires. Marquée par la poésie narrative, structurée par un début et une fin à la manière d’un roman, la poétesse ne se limite pas à magnifier ce qui peut nous paraître infime ou sans importance comme prendre un train ou acheter des frites dans un kebab de centre-ville. Elle nous fait vivre ces expériences différemment. La poésie, plus qu’un miroir embellissant le monde qui nous habite, nous permet d’habiter le monde autrement et d’en percevoir sa beauté profonde.


Le 19 mars 2019 à 20h, nous vous donnons rendez-vous à la Médiathèque de Suresnes pour rencontrer Cécile Coulon.

Vous êtes impatients de faire sa connaissance ? Cécile Coulon partage avec nous son expérience poétique et répond à nos interrogations :

Crédit photo : Antoine RozèsQu'est-ce qui t'a amenée à écrire de la poésie ? 

« J'ai écrit de la poésie assez tôt, sans jamais la publier ailleurs que sur les réseaux sociaux. J'ai commencé à en écrire quand le roman m'échappait et que la longueur du texte devenait un poids pour moi, écrire un poème était une façon de catalyser les idées, de les rassembler. »

Quelles sont tes sources d'inspiration ?


« Mes sources d'inspirations, en poésie, sont extrêmement rurales : il s'agit à la fois des paysages (Auvergne, Limousin, Drôme) et des auteurs qui ont eux-mêmes été durablement marqués par ces paysages : René Guy Cadou, Giono, Follain, Jean l'Anselme, aux Etats-Unis Faulkner, Steinbeck... »

Comment as-tu franchi le cap de la publication de tes premiers poèmes ?

« Tout est parti de Facebook où je postais des poèmes depuis plusieurs années pour expérimenter mon écriture poétique : on m'avait toujours dit que publier de la poésie en France était peine perdue... Alors j'ai essayé autrement, et au fil du temps, une communauté de lecteurs s'est formée, de plus en plus dense, et j'ai sauté le pas en 2018 avec le Castor Astral, à qui j'ai envoyé une quinzaine de textes pour avoir leur avis. »

Que peut apporter la poésie aujourd'hui dans le monde actuel ?

« Elle apporte de la distance, ce dont nous manquons cruellement dans notre vie quotidienne. »



Vous souhaitez vous imprégner de poésie ? Retrouvez de nombreux recueils de poésie à la Médiathèque (au 2e étage pour les enfants et 4e étage pour les adultes) ou à la bibliothèque des Sorbiers !

Vous souhaitez découvrir l’œuvre foisonnante et diversifiée de Cécile Coulon ? Nous vous invitons à venir emprunter...

Ses romans : 

  

Méfiez-vous des enfants sages : Des personnages hauts en couleur et des destins liés : l’enfance est sondée, elle qui construit l’adulte et façonne ses choix. Un roman qui se dévore ! 

Le roi n'a pas sommeil : Au thème de l’enfance s’adjoint celui des mœurs villageois et des milieux ouvriers. Un roman d’une grande finesse psychologique dans lequel la tension est palpable à chaque phrase.

Le Rire du grand blessé : Un roman qui mêle les thématiques de la force physique, de la violence de l’effort, à l’image de la violence d’un système et celle de sa remise en question… Une fable teintée de science-fiction à découvrir ! 

 

Le Cœur du Pélican : Un roman haletant suivant le parcours d’un sportif de haut niveau. De ses premiers exploits jusqu’à la chute, après une prise de conscience et une décision qui vont changer sa vie, et si l’échec c’était de tout abandonner ? 

Trois saisons d'orage : Un grand roman familial qui a obtenu le Prix des Libraires 2017. Les Trois Gueules sont un paysage aux allures infranchissables qui façonne les habitants des Fontaines au plus profond de leur être. Un lieu qui exclut ceux qui n’y seraient pas nés comme si on ne pouvait le choisir mais que c’était lui qui nous choisissait. Un véritable coup de cœur que nous vous conseillons vivement.

Son recueil de nouvelles : 


Sauvages : Un recueil de nouvelles sur la jeunesse actuelle, ses difficultés et ses questionnements. 

Sa poésie :


Les Ronces : Ses poèmes nous transportent par le train pendulaire, nous font ressentir les courbes des monts d’Auvergne et nous donnent à entendre le bruissement des volcans endormis… L’écriture poétique naît de ces sommets et se nourrit de la roche volcanique, des lacs, de la terre, du foin, mais aussi des hommes, des présents et des absents. Chaque chute est un vertige, un moment d'émotion. 


Préface à Ismaël Billy pour Amours sibériennes. Un recueil qui fait écho à ce qui est très cher à la poétesse : la beauté de la nature et de ses paysages. Préfacé par Cécile Coulon, ce recueil est un vrai trésor. Une lecture qui vous enveloppe de tendresse. 

Ou encore ses essais :



Petit éloge du running : Un essai qui se lit comme un vrai marathon : comment relier le sport et la littérature ? Cécile Coulon nous donne un avant-goût de son travail sur ces thématiques qui font l’objet d’une thèse qu’elle prépare actuellement. 

Les grandes villes n’existent pas : Un essai sur la vie à la campagne, un sujet omniprésent dans l’œuvre romanesque et poétique de Cécile Coulon.


Ces œuvres sont en présentation dans l'atrium de la Médiathèque, venez vite les découvrir ! Pour vous inscrire à ce Café littéraire exceptionnel, c'est par ici.


Lucie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire ! La Médiathèque vous répondra si besoin et se réserve le droit de le supprimer si elle le juge inapproprié.