vendredi 8 avril 2016

Sur le plateau du film "Dans la forêt de Geoffroy de Pennart"

Les bibliothécaires se sont lancés dans le cinéma d'animation et vous livrent leur secret de fabrication.



  • Le préparatifs du tournage


Avant de se lancer dans cette aventure il faut tout d'abord avoir une idée amusante, une petite histoire drôle ou un scénario qu'on a envie de mettre en scène.

Pour cela vous pouvez par exemple vous inspirez d'un livre, d'un personnage ou d'un auteur. C'est ce qu'on fait les bibliothécaires dans cette exemple en mettant en scène les personnages de Geoffroy de Pennart dans des situations drôles ou loufoques.

Une fois que le scénario de votre film est établi place au casting. Il vous faut trouver les meilleurs acteurs pour incarner vos personnages. Vous pouvez alors choisir des figurines, des jouets, des fèves, des illustrations et si personne ne fait l'affaire vous pouvez tout aussi bien dessiner l'acteur ou l'actrice parfait.

Enfin que ferait un réalisateur sans sa caméra. Ici le matériel est léger et facilement manipulable puisqu’il s'agit de tablettes numériques. Il suffit simplement d'y télécharger deux ou trois applications comme:
  • Lego movie maker : une application gratuite, facile à prendre en main, même si les instructions sont en anglais, qui permet de réaliser de petit film d'animation en Stop Motion, c'est-à-dire image par image. 
  • Stop Motion studio : une autre application de stop motion, moins facile à prendre en main mais traduite en français et permettant de réaliser de jolies vidéos. 
  • iMovie : une application de montage qui vous permettra de réaliser des bandes-annonces thématiques, d'intégrer vos photos ou d'autres vidéos à vos réalisations et de monter le projet final.

  • Attention ça tourne !


Une fois que votre scénario, votre script, vos acteurs et votre matériel sont prêts, l'heure du tournage arrive. En bon réalisateur vous serez assister par un ou deux collègues créatifs et capable de diriger les acteurs à vos côtés.

La concentration est de mise sur le tournage, il faudra capturer chaque mouvement des personnages, faire attention à ce que la lumière soit constante et éviter les faux raccords. En effet puisque nous tournons image par image le mouvement doit être cohérent, fluide, afin d'être réaliste.

N'hésitez pas à recommencer une prise plusieurs fois tout en restant dans le même champ que la prise précédente. Attention aussi à ne pas (trop) laisser apparaître le matériel (ou de morceau de réalisateur) dans le champ au risque de choquer le spectateur qui doit croire en la magie du cinéma.

Une fois que toutes les scènes sont dans la tablette n'oubliez pas de sauvegarder votre travail. Un réalisateur tête en l'air ou négligeant est un réalisateur inconnu.

  • Le montage


Vous avez maintenant tous les rushs (prises) nécessaires pour monter votre film. Il s'agit d'une partie importante de la réalisation, les images vont devenir un film, qui devra être fidèle à votre projet de départ.

Vous pouvez alors déplacer des scènes pour que l'histoire soit plus cohérente, intégrer une musique qui retranscrira l'atmosphère ou l'émotion que vous voulez susciter.

  • La promotion


Si vous êtes content de votre travail et que vous souhaitez le faire connaître n'hésitez pas à en faire la promotion en réalisant une bande annonce.

A titre d'exemple voici notre réalisation pour la venue de Geoffroy de Pennart :






Si vos enfants ont envie de s'initier au stop motion avec les réalisatrices de cette bande-annonce un atelier vidéo aura lieu le samedi 9 avril de 13h à 16h à la Médiathèque pour les plus de 8 ans. Inscriptions sur notre billetterie en ligne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire ! La Médiathèque vous répondra si besoin et se réserve le droit de le supprimer si elle le juge inapproprié.